Audit Qualité interne & Diagnostic de la Performance

Selon les référentiels ISO 9001, IATF 16949, VDA 6.3, Référentiel National Qualité Qualiopi

Un audit qualité interne pour progresser

Je propose de réaliser vos audits qualité internes et seconde partie afin de :
 

  • vous permettre d'avoir une évaluation neutre et constructive de l'organisation
  • permettre aux équipes de prendre du recul sur leur quotidien
  • valoriser les bonnes pratiques et les axes d'amélioration
  • faire comprendre aux équipes le sens et les enjeux des exigences
  • vous permettre de progresser en appliquant les exigences  de la norme
  • créer une dynamique de progrès autour de l'audit

Les audits proposés

Audit ISO 9001

Cette norme favorise l'amélioration continue, l'engagement des collaborateurs et la prévention des risques dans les entreprises et les organisations.

 

C'est l'opportunité de redonner du sens à votre organisation pour la rendre plus performante.

Audit VDA 6.3

Cette norme cible la qualité du produit, des services et des processus associés.

Elle vise à déterminer l'aptitude du processus à fournir un produit/ service conforme à sa définition.

La norme VDA 6.3 est demandée par de nombreux donneurs d’ordre dans l’industrie automobile pour la réalisation de votre audit qualité interne et audit qualité fournisseurs des processus de fabrication.

Audit IATF 16949

Cette norme favorise le développement d'une organisation axée sur l'amélioration continue.

Elle privilégie donc la prévention des défauts ainsi que la réduction des variations et des gaspillages dans la chaîne d'approvisionnement.

Elle s'appuie sur les exigences de l'ISO 9001 : 2015 en ajoutant des exigences spécifiques du secteur automobile.

Audit Qualité Fournisseurs

Être performant en interne, c'est bien mais pas suffisant si vos fournisseurs ne sont pas à la hauteur de vos exigences en terme de qualité, coûts ou délai.

L'audit est un moyen puissant pour sécuriser des fournisseurs défaillants, les aider à mettre en place des actions correctives mais aussi les accompagner de façon préventive à gérer efficacement les risques émergeants.

Audit RNQ Qualiopi

Organismes de formation, CFA, VAE, Bilan de compétences, vous devrez apporter la preuve d'une certification au référentiel au 1er janvier 2021.

Auditeur de certification et gérant d'un organisme de formation, je propose de vous faire bénéficier de mon expérience pour préparer votre audit qualité formation et mettre en place une organisation qui vous aidera dans votre quotidien.

Les Plus des Audits Qapeo Conseils

Des audits qualité opérationnels

Les audits qualité internes réalisés sont opérationnels, factuels et bienveillants.
 
Ils sont réalisés directement sur le terrain au sein de vos équipes et aboutissent à un rapport détaillé et structuré mettant en évidence vos écarts, vos points forts et vos points d'amélioration.

Pour la performance des équipes et des organisations

L'expérience opérationnelle de QAPEO Conseils vous permet d'avoir une vision externe, professionnelle et neutre de votre organisation pour identifier des axes de progrès que vous ne voyez plus en interne.

 

Cela permet de redonner du sens au travail, d'entretenir une dynamique d'amélioration et créer du lien entre les équipes.

Une réelle compétence en audit qualité

Auditeur de certification ISO 9001, ISO TS 16949 puis IATF 16949.

Auditeur certifié VDA 6.3:2016

Auditeur certifié Vérisélect puis sur le Référentiel National Qualité Qualiopi pour les organismes de formation

Assesseur EFQM

QAPEO Conseils a obtenu la certification QUALIOPI par l'AFNOR en février 2020

L'audit Qualité interne en quelques points ?

  • L'audit qualité permet de vérifier si les exigences internes et externes applicables à l'organisme sont respectées dans l'organisation.
  • « Ce sont les pratiques qui font la norme et non la norme qui fait les pratiques ». La norme est le fruit d’un partage de bonnes pratiques de performance.
  • Il permet de qualifier les écarts suivant les risques qu'ils génèrent pour l'organisme et ses clients et valorise les bonnes pratiques ainsi que les axes d'amélioration.
  • Il permet d'établir sur le terrain une photo précise, factuelle et neutre de votre situation pour établir ensuite des plans de progrès associés.
  • Il peut servir de diagnostic pour préparer une certification ISO 9001 : 2015 et IATF 16949 : 2016, un audit client VDA 6.3, les exigences réglementaires du RNQ pour les organismes de formation ou pour améliorer votre performance.
  • Il ne cherche pas les responsabilités ou les coupables mais reste focaliser sur l'organisation pour la rendre la plus performante possible en atteignant ses objectifs.
  • Un audit qualité interne bienveillant, constructif et valorisant permettra à chacun de remonter sans peurs tous les écarts et gaspillages existants, de proposer et de mettre en place des pistes d'amélioration pour y remédier.

Voici le lien pour la formation auditeur qualité interne vous permettant d'acquérir les compétences nécessaires à la réalisation d'audit internes efficaces.

FAQ Audit Qualité Interne

L'audit interne c'est quoi ?

Un audit interne c'est quoi ?

Selon la norme international ISO 19001 : 2018 "Lignes directrices pour l'audit des systèmes de management", un audit interne est :

  • un processus méthodique,
  • indépendant
  • et documenté,
  • permettant d’obtenir des preuves objectives, 
  • de les évaluer de manière objective
  • pour déterminer dans quelle mesure les critères d’audit sont satisfaits.

 

Quelle est la différence entre un audit interne et un audit externe ?

Les audits internes sont réalisés par (auditeurs internes à l'organisme) ou pour le compte (auditeurs externes à l'organisme, exemple : des prestataires) de l'organisme lui-même.

Les audits externes comprennent les audits seconde parties (réalisés en leur nom par des parties ayant un intérêt pour l'organisme, comme les clients) et les audits tierce partie (réalisés par des organismes d'audit indépendants comme les certificateurs ou des organismes publics).

Audit interne et externe

 

L'audit est réalisé à partir d'un référentiel interne à l'organisme (pour faire un diagnostic ou pour évaluer ses fournisseurs) ou un référentiel externe (pour une certification, pour une qualification clients).

Voici le lien d'accès à quelques référentiels qualité externes utilisés :

Audit : comment se comporter ?

Audit : comment se comporter ?

 

Il y a une différence importante entre les audits internes et les audits externes car les enjeux ne sont pas les mêmes.

Le comportement de l'audité devra être adapté à chaque type d'audit (interne ou externe).

 

 

 

 

 

 

 

 

Le comportement de l'audité pour les audits externes :

L'objectifs étant de montrer que les exigences (clients, norme de certification) sont bien comprises et respectées, il est important d'avoir bien préparé l'audit et de vendre la maitrise de l'activité auditée.

L'audité se sera donc entrainé auparavant (audit à blanc) et de façon assurée présentera ses activités en expliquant comment elle satisfont aux exigences.

Il s'agit de bien resté sur ce qui a été préparé et de ne pas glisser involontairement hors du sujet (d'où l'intérêt de s'entrainer avec l'audit à blanc) au risque de mettre en évidence des écarts aux exigences.

L'audité répondra aux questions de l'auditeur avec assurance en montrant qu'il comprend bien le sens des exigences et il s'en tiendra là pour ne pas partir sur des sujets mal maitrisés.

Il ne doit pas hésiter à demander à l'auditeur de clarifier ses questions si nécessaire et demander de l'aide en interne en cas de besoin.

 

En conclusion :

- Etre poli, courtois et disponible
- Valoriser la démarche et le travail de chacun
- Ne pas régler un dysfonctionnement interne devant un auditeur
- Avoir un discours cohérent avec la stratégie d’entreprise
- Ne pas hésiter à reformulez les questions mal comprises en utilisant vos propres mots :
«si j’ai bien compris votre question, vous me demandez...»,
- Répondre brièvement, en restant au plus près de la question,
- Evitez les grands développements, vous tendez des perches...Rester factuel et présenter ses enregistrements
- Eviter de rester en retrait, vous donneriez l’impression de cacher quelque chose.
- Acceptez les remarques, demandez des explications, vous pourrez répondre ou apporter des démonstrations au cours de la suite de l’audit.

 

 

Le comportement de l'audité pour les audits internes :

L'audit est réalisé cette fois-ci pour l'organisme lui-même afin de prévenir des risques et améliorer son organisation.

Pas besoin de préparation pour l'audité cette fois-ci mais il est important d'être constructif, curieux et transparent pour valoriser ce qui a été fait, prendre du recul et d'identifier ce qui pourrait être amélioré.

L'audit est un moment privilégié pour les équipes et les audités pour redonner du sens aux exigences internes (standards, indicateurs, plan d'actions) et externes (clients, normes, réglementation...) avec l'auditeur.

 

En conclusion :

- Etre poli, courtois et disponible
- Valoriser la démarche et le travail de chacun
- Ne pas hésiter à mettre en avant des dysfonctionnement de façon constructif et sans vouloir régler ses comptes avec d'autres
- Avoir un discours vrai
- Ne pas hésiter à reformulez les questions mal comprises en utilisant vos propres mots : «si j’ai bien compris votre question, vous me demandez...»,
- Répondre clairement aux questions sans rien cacher en profitant de ce moment pour prendre du recul sur la situation
- Eviter de rester en retrait, c'est un moment privilégié pour comprendre et améliorer votre activité avec une personne indépendante.
- Acceptez les remarques, demandez des explications, vous pourrez répondre ou apporter des démonstrations au cours de la suite de l’audit.
- N'ayez pas peur d'exprimer votre désaccord en argumentant de façon respectueuse et constructive, l'auditeur peut aussi se tromper et avoir mal interprété la situation
- C'est aussi le moment de mieux comprendre le sens des exigences en échangeant avec l'auditeur
- Vous pouvez aussi proposer des actions pour lever des écarts et demander à l'auditeur son avis
 
Audit vs conseils ?

Audit vs conseils ?

 

Il est important de ne pas mélanger audit et conseils.

Bien sûr que, pour les audits internes et certains audits externes (suivant leurs objectifs et les auditeurs), la finalité n'est pas le constat mais l'action qui suivra pour améliorer ou remettre en conformité l'organisme.

 

Cependant, sachant que :

  • aucune organisation n'est parfaite,
  • notre environnement change continuellement,
  • nous sommes souvent enfermés dans nos paradigmes et nos habitudes,
  • la direction et les managers n'ont qu'une vision partielle de la réalité opérationnelle,

l'audit (surtout pour les audits internes) se concentrera sur deux objectifs :

  • faire un constat régulier de la situation (une photo de la réalité) par rapport aux critères de l'audit
  • permettre aux audités de prendre du recul collectif sur la situation et encourager la dynamique d'amélioration au sein de l'organisme pour améliorer sa performance (efficacité et efficience).
Audit interne

Identifier les écarts pour mettre en place des actions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n'est donc pas le rôle de l'auditeur de conseiller sur les actions à mettre en place mais plutôt d'identifier, de donner du sens aux écarts et aux pistes de progrès (à travers une identification des risques associés) et de valoriser les bonnes pratiques.

 

Il facilite par là-même la communication et la dynamique collective entre les différentes équipes et aussi avec la direction.

 

D'après le principe d'amélioration continue "c'est celui qui fait qui sait", ce sont les équipes qui doivent ensuite décider et mettre en place les actions nécessaires.

Il est important que l'auditeur reste indépendant de cette deuxième phase.

En fonction de ses compétences, il pourra juste éclairer l'organisme sur des bonnes pratiques relevées hors de l'organisme en veillant toutefois à laisser le libre choix et la responsabilité aux équipes dans la prise de décision.

 

Il pourra également confirmer que les actions proposées lèvent les écarts identifiées lors de l'audit.

Cela permettra à l'auditeur de revenir ensuite en toute indépendance sans risquer de se mettre en porte-à-faux sur l'efficacité et la pertinence des actions mises en place lors de l'audit précédent.

C'est quoi un audit à blanc ?

C'est quoi un audit à blanc ?

 

Un audit à blanc permet de préparer un audit et garantir que l'organisme et ses collaborateurs sont prêts.

 

C'est souvent le cas pour des audits externes (certificateurs ou clients) car il y a un enjeux important (maintien du l'activité auprès du client ou maintien de la certification pour l'organisme certificateur) et l'organisme ne peut pas se permettre de le rater.

C'est le cas aussi pour les audits internes dont le résultat peut avoir un impact sur l'mage du site (audit interne réalisé au sein d'un groupe suivi d'un classement de ce site par rapport à tous les autres du groupe)

 

L'organisme doit donc bien préparer l'audit en établissant et en mettant en place un plan d'action en interne pour garantir que toutes les exigences ont été prises en compte et sont tenues.

L'audit à blanc permettra de vérifier ensuite que :

  • les exigences ont bien été comprises
  • les actions ont bien été mises en place
  • les collaborateurs savent expliquer les activités avec la prise en compte des exigences (ce sera un entrainement pour eux)
  • rien n'a été oublié

 

L'audit à blanc peut aussi être déclenché avant la préparation et servir de diagnostic afin d'établir le plan d'actions.

Un second audit de vérification pourra être déclenché ensuite.

 

Les organismes font souvent appel à un auditeur indépendant pour apporter un regard extérieur et établir de façon neutre un diagnostic sur le respect de l'ensemble des exigences attendues.

Quels sont les principes de l'audit ?

Quels sont les principes de l'audit ?

 

L'ISO 19011:2018 identifie 7 principes essentiels pour la réalisation des audits :

  • Déontologie : le fondement de professionnalisme
  • Restitution impartiale : l'obligation de rendre compte de manière sincère et précise
  • Conscience professionnelle : l'attitude diligente et avisée au cours de l'audit
  • Confidentialité : sécurité des informations
  • Indépendance : le fondement de l'impartialité de l'audit et de l'objectivité des conclusions d'audit
  • Approche fondée sur la preuve : la méthode rationnelle pour parvenir à des conclusions d'audit fiables et reproductibles dans un processus d'audit systématique
  • Approche par les risques : approche d'audit prenant en considération les risques et les opportunités

Besoin d'un audit qualité pour vous aider à progresser ?

Certification RNQ Qualiopi